Rimes adolescentes

Rimes adolescentes

Le soleil souffle sur mon front humide
La pâleur du ciel sans rides
m’ennuie. Au loin un lion rugit
Appel engourdi d'une contrée sauvage.
Ce pauvre cri dans mon cœur fait des ravages.
Je me lève. Le tambour bat.
D'un ample mouvement de bras
j'envoie valser la fatigue adolescente
et avec entrain, je fonce vers le non-sens.
Mouvement de cerveau et bruits d'imagination.


Bon, je suis assez contente de mes figures de style (le soleil souffle sur mon visage, par ex)
Mais le reste ne plaît guère. Si vous avez des critiques, des conseils, allez-y (et merci d'avance).

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.

Commentaires (4)

1. Gabriel Zachsarowsky (site web) 21/06/2013

Certains éléments sont durs à comprendre, mais justement, le non-sens est de mise ! C'est donc un poème fort en soi et pour soi, un beau texte ; ça manque cependant d'un peu de pratique, mais c'est en écrivant que l'on devient écrivain : ainsi, let's go and carry on.

2. elleetsoncrayon (site web) 21/06/2013

Oui c'est vrai je manque de pratique, mais comme tu dis c'est en écrivant que l'on devient écrivain.
En tout cas, c'est le moins pire de toute ceux que j'ai écris récemment.

3. Claire 02/02/2014

Le texte est bien, les rimes riches. J'aime beaucoup. Travaille peut-être le rythme de tes phrases.

4. elleetsoncrayon (site web) 03/02/2014

merci de tes conseils!

Ajouter un commentaire
×