Rimes adolescentes

Rimes adolescentes

Le soleil souffle sur mon front humide
La pâleur du ciel sans rides
m’ennuie. Au loin un lion rugit
Appel engourdi d'une contrée sauvage.
Ce pauvre cri dans mon cœur fait des ravages.
Je me lève. Le tambour bat.
D'un ample mouvement de bras
j'envoie valser la fatigue adolescente
et avec entrain, je fonce vers le non-sens.
Mouvement de cerveau et bruits d'imagination.


Bon, je suis assez contente de mes figures de style (le soleil souffle sur mon visage, par ex)
Mais le reste ne plaît guère. Si vous avez des critiques, des conseils, allez-y (et merci d'avance).

 

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.